Reasons to Stay Alive — Matt Haig [avis lecture]

Une merveille d’optimisme, une ode à la vie

Be brave. Be strong. Breathe, and keep going. You will thank yourself later. (p.243)

Un vrai bol d’air frais. Dans ce petit livre, Matt Haig explique simplement comment et pourquoi revenir à la vie après la dépression (qu’il a connu dès l’âge de 24 ans.)

Depression is not something you ‘admit to’, it is not something you have to blush about, it is a human experience. (p.67)

Matt Haig parvient à montrer que la dépression (ou l’anxiété) est souvent perçue comme un état à cacher aux autres et à soi même, comme un état dont on n’est pas fier, voire comme une honte. Mais pour lui, l’erreur, c’est de ne pas la percevoir comme une vraie maladie. L’erreur, c’est de ne pas en parler.

Confiance en soi. Faire confiance au futur.

Understand, that having a sad thought, even having a continual succession of sad thoughts, is not the same as being a sad person. (p.235)

Loin d’une lecture barbante ou médicale sur la dépression, Matt Haig a choisi de nous parler simplement de toutes les raisons pour lesquelles la vie vaut la peine d’être vécue. Et son livre se transforme en un précieux précis de vie dont on a envie de surligner chaque ligne. Le mien est couvert de surligneur rose.

En rouvrant le livre, je relis les phrases passées en rose et je n’ai pas l’impression de m’informer sur un sujet sérieux. Je souris, je ris, je me dis qu’il a raison. De nombreux passages permettent de relativiser, de voir les choses du bon côté. Même si le sujet ne touchera pas chaque lecteur personnellement, chacun a certainement besoin d’un rappel régulier de ce que sont les petits bonheurs de la vie ! Matt Haig évoque notamment le bonheur de lire, de courir, de vivre simplement. Trois éléments qui figureraient probablement dans ma devise si j’en avais une !

Un livre dont la simplicité fait la force. Un livre accessible. Positif. Engagé et drôle. Un livre essentiel.

Ma note : ★★★★★

Cinq extraits marquants :

1) There is this idea that you either read to escape or you read to find yourself. I don’t really see the difference. We find ourselves through the process of escaping. (p130)

2) Life is waiting for you. You might be stuck here for a while, but the world isn’t going anywhere. (p.113)

3)Your mind is a galaxy. More dark than light. But the light makes it worthwhile. […] Always know that life is not still. Time is space. You are moving through that galaxy. Wait for the stars. (p.112) ✨

4) You need to feel life’s terror to feel its wonder. (p.218)

5) The World is increasingly designed to depress us. Happiness isn’t very good for the economy. If we were happy with what we had, why would we need more? (p.181)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s